Le centre d’expertise français dédié à la sûreté maritime, à compétence mondiale.

Un centre d'expertise

Le Maritime Information Cooperation & Awareness Center (MICA Center) est le centre français d’analyse et d’évaluation de la situation sécuritaire maritime mondiale.

Une veille permanente

7 jours/7, 24 heures/24, le MICA Center recense, analyse et alerte sur les événements affectant la sûreté maritime mondiale grâce au travail collaboratif de sa trentaine d'experts issus de la Marine nationale et des marines des pays partenaires.

Une vocation mondiale

Par ses échanges avec les nombreux centres maritimes ou agences répartis dans le monde entier, le MICA Center entretient des liens étroits et suivis avec la communauté maritime mondiale.

Actualités

Mercredi 10 février 2021 : Création du compte Twitter du MDAT-GoG

Le MDAT-GoG a créé son compte Twitter le 10 février 2021 pour diffuser en temps réel Warnings, Advisories, notices et mises à jour.

 L’échange d’informations et le développement de la coopération nationale et internationale entre les acteurs des communautés maritimes demeure plus que jamais nécessaire pour garantir la sûreté de la navigation dans le golfe de Guinée, épicentre de la piraterie mondiale.

Afin de prévenir les attaques visant les navires marchands et mieux protéger ces derniers face au risque de piraterie, il est primordial de relayer tout incident ou menace avérée le plus rapidement possible.

 Si l’instantanéité est le premier avantage de Twitter, ce réseau social majeur et incontournable permet également au MDAT-GoG de rencontrer, d’échanger avec la communauté des acteurs de la sûreté maritime engagés dans la lutte contre la piraterie.

Rappel sur l’intérêt de bien appliquer les mesures préconisées par le BMP West Africa (BMP WA)

Le samedi 23/01 le porte-conteneurs MOZART battant pavillon libérien, armateur turc a été attaqué par au moins 4 pirates, à l’ouest de Sao Tomé.

L’équipage s’est immédiatement rassemblé en citadelle mais les pirates sont parvenus à forcer l’entrée du local dédié au bout de 6 heures.

Lors de cette attaque, un membre d’équipage a été mortellement touché et deux autres marins ont été blessés.

Avant de quitter le bord, les pirates ont pris 15 membres de l’équipage en otage.

Le MICA Center et l’ensemble de ses équipes regrette la tournure tragique de cet évènement.

Cette attaque a eu lieu dans une zone faisant l’objet d’un message d’alerte émis la veille par le MDAT-GoG sur la présence très probable de pirates et sur une potentielle attaque imminente de leur part.

Plus que jamais, le MICA Center appelle les marins opérant dans le golfe de Guinée au respect des recommandations du BMP West Africa (BMP WA).

Read More

Jeudi 07 janvier 2021 : Parution de la deuxième édition du bilan annuel du MICA Center sur la piraterie et le brigandage maritimes dans le monde

Pour la deuxième année consécutive, le Maritime Information Cooperation & Awareness Center (MICA Center) publie un bilan annuel des actes de piraterie et de brigandage maritimes. Ce bilan recense et caractérise les faits relevés au cours de l’année 2020 qui affectent la sûreté maritime dans le monde.

Le nombre total d’événements liés à la piraterie et au brigandage maritimes reste stable depuis cinq ans. Avec 375 événements reportés dans le monde, il reste près de deux fois inférieur aux sommets atteints en 2011, au plus fort des attaques au large de la Somalie. Pour l’année 2020, le MICA Center constate une légère hausse du nombre d’attaques relevées dans le golfe de Guinée mais sans augmentation du nombre de personnes enlevées. Il confirme le maintien à un niveau faible de la piraterie au large de la Corne de l’Afrique et la recrudescence du brigandage dans l’arc des Caraïbes et en Asie du Sud-est (augmentation des vols).

Read More

Golfe de Guinée : un mois de novembre marqué par une large augmentation des actes de piraterie et brigandage

Conformément aux appels à la vigilance émis à l’approche de la saison sèche[1], la recrudescence d’actes de piraterie et de brigandage observée au mois de novembre confirme la tendance de ces dernières années. En effet, 18 incidents ont été reportés dans le Golfe de Guinée sur la période, soit 7 de plus que le mois précédent. Cette hausse est principalement due à un nombre croissant d’attaques et d’abordages de navires.

Ces derniers évènements se sont déroulés essentiellement dans la JWLA[2], jusqu’à 170 nautiques au large. Ils ont touché pour la plupart des pétroliers et des navires de pêche, cependant tous les types de navires restent concernés et sont invités à appliquer les mesures du Best Management Practice West Africa.

Le nombre total de membres d’équipages kidnappés en mer s’alourdit à 36 sur le seul mois de novembre. Les derniers incidents montrent qu’un ralliement rapide de la citadelle par l’équipage permet de se prémunir des enlèvements.

Read More