LES PIRATES DU DELTA DU NIGER

Une étude sur la piraterie maritime a été réalisée par le Programme mondial de lutte contre la criminalité maritime de l’UNODC (Office des Nations Unies contre les drogues et le crime). Cette étude a été financée par le gouvernement du Danemark par le biais du Programme danois de sécurité maritime pour le Golfe de Guinée 2019-2021.

Elle décrit de façon détaillée la piraterie dans le Golfe de Guinée notamment les aspects les moins connus comme l’organisation des groupes de pirates et les flux financiers générés par cette activité criminelle.

L’étude est disponible sous le lien :

https://www.unodc.org/res/piracy/index_html/UNODC_GMCP_Pirates_of_the_Niger_Delta_between_brown_and_blue_waters.pdf

Participation du MICA Center au SHADE 48

Parce que l’insécurité maritime règne sur certaines zones du globe, il est important que tous, nous utilisions les mêmes termes nous permettant de catégoriser les actes illicites.

Le SHADE 48, qui s’est déroulé les 26 et 27 mai derniers, présidé par EUNAFOR Atalanta, a été l’occasion pour de nombreux centres d’aborder ce point. Rechercher le pragmatisme, être compréhensible par le plus grand nombre, ne laisser aucune voie à l’interprétation, tels sont les enjeux de cette coordination.

Ainsi, le MICA Center était invité pour y présenter ses catégorisations des événements. Par la voix de sa commandant en second, il a présenté les différentes définitions utilisées dans ses cellules et qui sont déjà partagées par d’autres organismes.

Coopération entre le MICA Center et la mission AGENOR

La mission européenne dans le Golfe Arabo-persique, baptisée AGENOR, est le volet militaire de l’initiative européenne de surveillance maritime dans le détroit d’Ormuz (EMASOH).

Elle a pour but de préserver la liberté de navigation dans cette zone de tension, essentielle aux échanges commerciaux et à l’approvisionnement énergétique de l’Europe. AGENOR déploie des navires de surface et des moyens aériens pour assurer une présence et une surveillance de la zone conformément au droit international, afin d’assurer cette liberté de navigation.

Le MICA Center, centre français dédié à la sureté des espaces maritimes a donc naturellement établi un lien de coopération étroit avec AGENOR dont la France est une nation cadre.

Grace à son Centre de Coopération Navale (C2N), chargé en particulier de la coopération navale volontaire (CNV), le MICA Center assure et facilite quotidiennement la mise en relation des compagnies maritimes et des navires civils avec cette opération militaire européenne.

Pour en savoir plus :

www.linkedin.com/company/EMASOH

www.twitter.com/EMASOH_AGENOR

Mardi 04 mai 2021 : le nouveau commandant de l’opération Atalanta visite le MICA Center

L’opération européenne Atalanta a pour objectif de lutter contre l’insécurité maritime dans le golfe d’Aden et le bassin somalien. Elle s’appuie notamment sur le Maritime Security Center-Horn of Africa (MSCHoA).
Cette cellule est hébergée au sein du MICA Center et constitue l’interface entre le commandement militaire de l’opération, basé à Rota (Espagne) et les navires de commerce naviguant dans ces eaux. Ses principales missions sont d’enregistrer tous les mouvements des navires et d’assurer en permanence la réception et le relai des alertes en cas d’évènement.

Read More

MICA CENTER: PLEINS FEUX SUR LA PIRATERIE

C’est par ces mots, que commence l’article de la revue maritime le chasse-marée, consacré à la lutte contre la piraterie maritime et à la présentation du MICA Center.

Dans la revue N°320 d’avril-mai 2021, un long article de fond de 16 pages, signé par Jean-Yves Béquignon, dresse le panorama de la piraterie depuis le milieu des années 2000 jusqu’à nos jours.

La piraterie, ou plutôt, les pirateries y sont décrites suivant les formes qu’elles prennent dans les différentes régions du globe ainsi que les ripostes mises en place pour lutter contre cette activité criminelle. Une importante partie de l’article est consacrée au MICA Center, à la genèse de sa création en 2016, sous l’égide de la Marine nationale, ainsi qu’au fonctionnement des différentes cellules qui le composent.

L’article complet est disponible sur le site de la revue :

https://www.chasse-maree.com/mica-center-pleins-feux-sur-la-piraterie/

Participation du MICA Center à un webinaire

« Le MDAT-GoG est un organisme de référence pour l’industrie maritime avec laquelle il échange très régulièrement afin d’améliorer ses processus et de contribuer encore davantage à la sûreté de espaces maritimes du golfe de Guinée ».

Tel est le message qu’a rappelé le commandant du MICA Center à l’occasion de la réunion de coordination des partenaires internationaux du secteur maritime du Golfe de Guinée. Cette réunion, sous le format de webinaire du fait de la crise sanitaire, est organisée par le programme de l’Union Européenne de sécurisation des routes maritimes critiques.

Cette conférence a été l’occasion pour de nombreux partenaires étatiques, communautaires et privés de faire part de leur expérience et de partager leurs stratégies pour la région.

Read More

Mercredi 10 février 2021 : Création du compte Twitter du MDAT-GoG

Le MDAT-GoG a créé son compte Twitter le 10 février 2021 pour diffuser en temps réel Warnings, Advisories, notices et mises à jour.

 L’échange d’informations et le développement de la coopération nationale et internationale entre les acteurs des communautés maritimes demeure plus que jamais nécessaire pour garantir la sûreté de la navigation dans le golfe de Guinée, épicentre de la piraterie mondiale.

Afin de prévenir les attaques visant les navires marchands et mieux protéger ces derniers face au risque de piraterie, il est primordial de relayer tout incident ou menace avérée le plus rapidement possible.

 Si l’instantanéité est le premier avantage de Twitter, ce réseau social majeur et incontournable permet également au MDAT-GoG de rencontrer, d’échanger avec la communauté des acteurs de la sûreté maritime engagés dans la lutte contre la piraterie.

Rappel sur l’intérêt de bien appliquer les mesures préconisées par le BMP West Africa (BMP WA)

Le samedi 23/01 le porte-conteneurs MOZART battant pavillon libérien, armateur turc a été attaqué par au moins 4 pirates, à l’ouest de Sao Tomé.

L’équipage s’est immédiatement rassemblé en citadelle mais les pirates sont parvenus à forcer l’entrée du local dédié au bout de 6 heures.

Lors de cette attaque, un membre d’équipage a été mortellement touché et deux autres marins ont été blessés.

Avant de quitter le bord, les pirates ont pris 15 membres de l’équipage en otage.

Le MICA Center et l’ensemble de ses équipes regrette la tournure tragique de cet évènement.

Cette attaque a eu lieu dans une zone faisant l’objet d’un message d’alerte émis la veille par le MDAT-GoG sur la présence très probable de pirates et sur une potentielle attaque imminente de leur part.

Plus que jamais, le MICA Center appelle les marins opérant dans le golfe de Guinée au respect des recommandations du BMP West Africa (BMP WA).

Read More

Jeudi 07 janvier 2021 : Parution de la deuxième édition du bilan annuel du MICA Center sur la piraterie et le brigandage maritimes dans le monde

Pour la deuxième année consécutive, le Maritime Information Cooperation & Awareness Center (MICA Center) publie un bilan annuel des actes de piraterie et de brigandage maritimes. Ce bilan recense et caractérise les faits relevés au cours de l’année 2020 qui affectent la sûreté maritime dans le monde.

Le nombre total d’événements liés à la piraterie et au brigandage maritimes reste stable depuis cinq ans. Avec 375 événements reportés dans le monde, il reste près de deux fois inférieur aux sommets atteints en 2011, au plus fort des attaques au large de la Somalie. Pour l’année 2020, le MICA Center constate une légère hausse du nombre d’attaques relevées dans le golfe de Guinée mais sans augmentation du nombre de personnes enlevées. Il confirme le maintien à un niveau faible de la piraterie au large de la Corne de l’Afrique et la recrudescence du brigandage dans l’arc des Caraïbes et en Asie du Sud-est (augmentation des vols).

Read More

Golfe de Guinée : un mois de novembre marqué par une large augmentation des actes de piraterie et brigandage

Conformément aux appels à la vigilance émis à l’approche de la saison sèche[1], la recrudescence d’actes de piraterie et de brigandage observée au mois de novembre confirme la tendance de ces dernières années. En effet, 18 incidents ont été reportés dans le Golfe de Guinée sur la période, soit 7 de plus que le mois précédent. Cette hausse est principalement due à un nombre croissant d’attaques et d’abordages de navires.

Ces derniers évènements se sont déroulés essentiellement dans la JWLA[2], jusqu’à 170 nautiques au large. Ils ont touché pour la plupart des pétroliers et des navires de pêche, cependant tous les types de navires restent concernés et sont invités à appliquer les mesures du Best Management Practice West Africa.

Le nombre total de membres d’équipages kidnappés en mer s’alourdit à 36 sur le seul mois de novembre. Les derniers incidents montrent qu’un ralliement rapide de la citadelle par l’équipage permet de se prémunir des enlèvements.

Read More